Startseite
  Über...
  ~Sommerferien ´07~
  ~Gedichte~
  ~Französisch~
  Gästebuch
  Kontakt
 


Webnews



http://myblog.de/le.parapluie

Gratis bloggen bei
myblog.de





so..hier mal ein paar französische Sätze, Gedanken, Gedichte...eigentlich alles was mir so in den Sinn kommt.

amusez-vous bien

________________________________________________

 http://www.youtube.com/watch?v=HrG-r7re8k4&mode=related&search

________________________________________________

 

 

Trianon 57, ivoire (von Reinhard Mey)

 
 
 
Je vois toujours mon père descendre de ce train de six heures et demie
 
Sa sacoche rapée sous le bras, vêtu de son vieux manteau gris
 
Je l´attendais devant la gare, chaque soir, j´avais huit ou neuf ans
 
J´étais fier de rentrer avec lui, lui marchant, et moi en courant.
 
Et chaque soir il fallait qu´il raconte cette histoire de gros lot,
 
De l´auto que nous aurions bientôt, sans jamais changer le moindre mot.
 
Et en arrivant en bas de chez nous il devait dire: Petit, tu vas voir
 
Un jour nous rentrerons à bord d´une Trianon 57, ivoire!
 
 
 
 
Les sièges seront en cuir rouge, le plafond se tendra comme un dôme
 
Et le soleil étincellera dans les enjoliveurs de chrome.
 
Ecoute, le moteur ronronne sous l´énorme capot reluisant
 
Regarde-moi ce tableau de bord, regarde ces pneus à flancs blancs!
 
Je portais les vêtements de ma sœur aînée et mon père n´avait que ces godillots
 
Mais quand il m´en parlait comme ça, elle était bien là, cette auto!
 
Et je n´avais qu´à fermer les yeux pour grimper à bord et nous voir:
 
Mon père et moi au volant d´une Trianon 57, ivoire.
 
 
 
 
Le jackpot se faisait attendre, mais vint le jour d´une augmentation
 
Et mon père débarqua vraiment avec une auto d´occasion:
 
Une Aronde rescapée de la casse, là il s´était vraiment fait rouler
 
Le moulin grillé, un tas de ferraille totalement roullié.
 
 
Mais mon père la trouvait assez bonne pour lui, elle marchait que voulez-vous?
 
Il radinait avec lui-même pour garder le meilleur pour nous.
 
Nous donner toutes les chances dans la vie et peut-être un jour nous voir
 
Tout en haut du podium, c´était son luxe, c´était sa Trianon 57, ivoire.
 
 
 
 
Il n´en a plus jamais parlé, mais je sais qu´il en a toujours rêvé
 
Peut-être était-ce un symbole d´une occasion à jamais ratée.
 
Je viens d´en voir une belle à vendre, état neuf et le moteur ronronne
 
Intérieur cuir rouge, pneus à flancs blancs et même la radio fonctionne.
 
Mon père est mort il y a quelques années, c´est loupé pour cette fois
 
Même pour son dernier voyage il n´y avait qu´un break 403.
 
Mais si le ciel existe, je vais bien finir la voir,
 
Car mon père m´y attend pour me prendre à bord d´une Trianon 57, ivoire.

 




Verantwortlich für die Inhalte ist der Autor. Dein kostenloses Blog bei myblog.de! Datenschutzerklärung
Werbung